Quelle est la différence entre Droit et Devoir

Partager sur FacebookPartager sur WhatsAppCopier l'URL dans le Clipboard

“droit” est

qui est du côté opposé à celui de son cœur , ou encore du côté de celui de la main qui sert à écrire chez la majorité . — Note : En ce sens, il s’oppose à gauche.

“droit” est

en droite ligne, directement, par le plus court chemin.

La différence entre droit et devoir

est que “droit” est fondement des règles, des codes, qui régissent les rapports des individus dans la société tandis que “devoir” est ce à quoi on est obligé par la raison, par la morale, par la loi, par sa condition, par la bienséance, etc.

“devoir” est

avoir à payer une somme d’argent, à rendre ou à donner quelque chose que ce soit.


droit

devoir

Adjectif

  • Qui est du côté opposé à celui de son cœur (en supposant que son cœur est du même côté que pour la majorité des êtres humains), ou encore du côté de celui de la main qui sert à écrire chez la majorité (dans le cas où on parle de soi, car on utilise cet adjectif en adoptant le point de vue de la personne dont on parle). — Note : En ce sens, il s’oppose à gauche.
  • Qui se trouve à droite dans un repère quelconque.
  • Rectiligne ou rectilinéaire, qui va d’un point à un autre par le plus court chemin.
  • (Par extension) (Électronique) (Couche physique) Qualifie un câble dont les différents fils ne sont pas intervertis entre les extrémités.
  • Perpendiculaire, de 90 degrés.
  • Qui n’est pas couché, qui est debout.
  • Juste, équitable, sincère, honnête.

Synonymes

  • dextre
  • tribord (navire)

Antonymes

  • gauche

Adverbe

  • En droite ligne, directement, par le plus court chemin.

Nom commun

  • (Philosophie) Fondement des règles, des codes, qui régissent les rapports des individus dans la société.
  • (Droit) Ensemble des règles générales et obligatoires posées et sanctionnées par l’autorité étatique (ou sous son contrôle) en vue d’organiser la vie sociale. On parle alors de droit objectif, car observé en tant qu’objet.
  • Science, étude de cet ensemble de règles.
  • Prérogative, faculté d’agir ou de contraindre, appartenant à un sujet de droit (individu, société…), concédée et protégée par le droit objectif. On parle alors de droit subjectif, car vu du côté d’un sujet de la règle.
  • Compensation versée pour exercer une prérogative ; taxe ; impôt indirect.

Hyponymes

  • droit canon ou droit canonique
  • droit civil
  • droit commercial ou droit du commerce
  • droit commun
  • droit communautaire
  • droit comparé
  • droit des sociétés
  • droit divin
  • droit européen
  • droit fiscal
  • droit international, droit national, droit local
  • droit moral
  • droit musulman
  • droit naturel
  • droit objectif
  • droit pénal
  • droit positif
  • droit privé
  • droit public
  • droit réel
  • droit social
  • droit subjectif ou droits subjectifs

Nom commun

  • (Anatomie) Un muscle droit.
  • (Métrologie) (Géométrie) Quadrant, unité de mesure d’angle plan valant un quart de cercle.
  • (Toponymie) (Vosges) Adret.

Verbe

  • Avoir à payer une somme d’argent, à rendre ou à donner quelque chose que ce soit.
  • Être obligé à quelque chose par la morale, par la loi, par sa condition, par l’honneur, par la bienséance, etc.
  • Être dans la nécessité de. — Note : Il est alors suivi d'un infinitif.
  • Être redevable à, tenir de.
  • Il se dit aussi pour marquer qu’il y a une espèce de justice, de raison, de nécessité, etc., qu’une chose soit.
  • Être inévitable.
  • Suivi d’un infinitif, il joue aussi en quelque sorte le rôle d’un auxiliaire et se dit de ce qui paraît vraisemblable, probable, plus ou moins certain.
  • Il se dit de ce qu’on croit, ou qu’on présume, ou qu’on suppose qui arrivera.
  • À l’imparfait du subjonctif, et en tête de la phrase, il s’emploie dans le sens de quand même.
  • Il se dit aussi pour marquer l’intention qu’on a de faire quelque chose.
  • (Pronominal) Se dit spécialement pour être dans l’obligation morale de se donner, de se dévouer à sa famille, à sa patrie, à ses amis.

Nom commun

  • Ce à quoi on est obligé par la raison, par la morale, par la loi, par sa condition, par la bienséance, etc.
  • Exercices scolaires qu’ont à faire les élèves dans un lycée, un collège, une école.
  • Témoigner à l’égard de quelqu’un des marques de politesse.
  • Honneurs funèbres, cérémonie pour les funérailles de quelqu’un.

Commentaires: